UN CONCEPT JEUNE DE 20 ANS

Une petite fête pour célébrer une grande idée, le 20e anniversaire de la résidence Les Florances, était un moment émouvant qui rappelait le sens et l’actualité du mot « service »

L’ambiance était à la hauteur de l’événement. Pour marquer le 20e anniversaire de la résidence Les Florances, les résidants, l’équipe, les invités ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Sourires radieux, tenues élégantes, bonne humeur à revendre, la fête, préparée depuis l’été dernier, était visiblement attendue. Cet après midi du 7 octobre, la salle feutrée couleur crème, généreusement illuminée par le soleil flamboyant d’un été indien mémorable, accueillait plus de soixante dix convives. Résidant ici depuis plus ou moins longtemps, leur présence et leur satisfaction suffisaient à elles seules pour prouver la pertinence et l’actualité du concept «  résidence avec services ».

Les résidants d’abords
La fête a commencé par un mot de bienvenue de la directrice Françoise Guillaume : « Merci à tous d’être là pour célébrer les 20 ans de la création des Florences et… mes 20 ans ! », a-t-elle lancé. En effet, cette ancienne infirmière qui dirige l’établissement avec beaucoup de professionnalisme et d’écoute, accompagne l’aventure depuis ses premiers instants. Visiblement émue, elle avait probablement beaucoup à dire sur cette longue carrière consacrée à apporter attention et réconfort aux autres. Mais, comme d’habitude, elle a préféré parler des autres. Mme Guillaume a d’abord présenté à toute l’assistance, et selon un rituel bien rodé, chacun des 13 nouveaux arrivants qui se sont installés dans la résidence ces douze derniers mois.

Une équipe aux « petits soins »
Elle n’a pas oublié non plus les membres de l’équipe qui, quotidiennement depuis vingt ans apportent du sens au mot « service ». Les hôtesses d’accueil, Christelle et Odile, au poste dès les premières heures de l’aventure, Martine et Sébastien qui, matin et soir, assurent le service des repas, Laurinda, la principale « responsable » de la propreté irréprochable des espaces communs, le chef Jean-Pierre Courtadon et sa petite équipe qui, parait-il, concoctent des nourritures terrestres … divines et bien sûr, le syndic, représenté par Eric Chambade.

Place aux festivités
Une fois la salle « bien chauffée », il ne fallait plus tarder pour ouvrir les festivités. Au programme, des balades très appréciées, interprétées par Michel Coulon : « Paris, ma rose » de Serge Reggiani, « Il n’y a plus d’après » de Guy Béart. Visiblement connaisseur, le public ne s’est pas fait prier pour cantonner… Un moment inoubliable, à la fois joyeux et nostalgique, qui a renvoyé chacun … à ses 20 ans. Quant à ceux de la résidence, ils sont revenus rapidement à « l’ordre du jour » sous forme d’énorme framboisier, fait maison s’il vous plait, et, bien sûr, de champagne. En toute convivialité, les résidants des Florances ont trinqué aux 20 prochains années de tous, ici et ensemble.